Des ICE pour fixer les plans de prélèvements dans la RNCFS de la Petite Pierre


Sonia SAÏD, Office national de la chasse et de la faune sauvage

La réserve nationale de chasse et de faune sauvage de la Petite Pierre, dans le Bas-Rhin, est un territoire unique de recherche sur le fonctionnement des populations de cervidés, notamment le cerf élaphe cogérés par l’ONCFS et l’ONF. Grâce aux suivis réalisés depuis plus de trente années sur cette population de référence, plusieurs indicateurs de changement écologique (ICE) ont été validés pour cette espèce, tels l’indice nocturne pour suivre l’abondance des populations, la masse corporelle des faons ou la gestation des bichettes pour suivre la performance des populations. 

Ce territoire chassé est évidement géré sous le concept de la gestion adaptative, basé sur l’utilisation d’une batterie d’ICE. En effet, des indices d’abondance (indice nocturne pour le cerf, indice kilométrique pédestre pour le chevreuil) et de performance (masse corporelle, longueur de la patte arrière et de la mâchoire des faons de cerfs, bichettes et daguets et des chevrillards, taux de gestation des biches et des bichettes) sont mesurés depuis 1978. En parallèle, des mesures relatives à la pression des animaux sur l’habitat (indice de pression floristique ou indice de consommation) sont relevées depuis 2011. Ces suivis renseignent sur l’état des relations entre les populations de cervidés et la forêt, et permettent d’établir des directives de gestion et d’adapter les plans de prélèvements en fonction des objectifs de gestion des populations animales et du milieu.

Par ailleurs, de nouveaux outils de gestion de l’habitat forestier visant à réduire la sensibilité des peuplements forestiers aux dégâts et à augmenter la capacité d’accueil des milieux sont testés sur  ce site expérimental. Les gestionnaires constatent des résultats positifs sur le renouvellement des peuplements, mais des indicateurs doivent encore être validés pour les mesurer statistiquement, en distinguant l’effet respectif de la gestion des populations et des habitats.