La progression des ongulés en France


Aurélie Barboiron, Office national de la chasse et de la faune sauvage

L’évolution des populations de cerf élaphe en France a été étudiée par un inventaire zoo-géographique réalisé tous les 5 ans depuis 1985 par le réseau « ongulés sauvages » ONCFS/FNC/FDC. Cette enquête nous a permis d’avoir une cartographie quinquennale de toutes les populations de cerf de 1985 à 2005 ainsi que des informations concernant les tableaux de chasse et des estimations d’effectifs. Les résultats de l’enquête de 2005 révèlent une progression spatiale et numérique très importante ces 20 dernières années : la superficie colonisée par le cerf a doublée, les effectifs et les tableaux de chasse ont quadruplés. En 2005, le cerf occupait plus de 137 000 km², et l’on estimait que l’effectif français était compris entre 130 000 et 175 000 animaux.
Cependant la situation est très hétérogène entre populations. Le développement de l’espèce est le plus marqué en altitude, et le cerf colonise de plus en plus le sud de la France, conduisant à une homogénéisation entre le nord et le sud du pays.
On constate que la progression de la colonisation de l’espace, des effectifs ou des prélèvements a été maximale entre 1995 et 2000, et qu’elle a ralenti entre 2000 et 2005. Dans certains départements les populations de cerf diminuent ce qui suggère qu’il est possible de maîtriser les populations.