Introduction à la gestion adaptative des populations


Jean-Dominique LEBRETON, Centre national de recherche scientifique

La dynamique des populations, et singulièrement la dynamique des populations exploitées, fournit tout un corpus d’approches éclairant les mécanismes qu’il faut idéalement prendre en compte dans toute perspective de gestion des populations. En pratique, de nombreux types d’incertitudes sur les processus en jeu viennent perturber ce schéma idéal : incertitude sur la compensation de la mortalité induite par l’homme, incertitude sur la variabilité environnementale, incertitude sur l’hétérogénéité entre individus et micro-habitats… La liste est presqu’inépuisable.
L’approche à partir d’un modèle donné de populations ne met en concurrence, par l’incertitude sur les estimations de paramètres, que des valeurs potentielles de paramètres, de façon « conditionnelle » aux processus représentés dans le modèle, même si ce modèle a été comparé à d’autres. On voit bien que cette approche, pour utile qu’elle soit, ne saurait prétendre résoudre les incertitudes intrinsèques sur les processus.
L’exposé s’efforcera de montrer comment la gestion adaptative prend en compte de façon plus profonde les incertitudes en compte :
  1. En mettant en concurrence plusieurs modèles ;
  2. En s’appuyant sur les décisions de gestion considérées comme des expériences pour discriminer progressivement au mieux entre les différents modèles concurrents.
La discussion portera notamment sur la relation du processus d’apprentissage inhérent à la gestion adaptative avec des pratiques courantes de gestion, sur la confusion fréquente entre performance et « véracité » d’un modèle, et sur les conditions de succès d’une approche de gestion adaptative.